Le fort de Joux défendu par le fort du Larmont (à droite)